Les répercussions de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants de 5-12 ans et les défis particuliers vécus par les enfants ayant un handicap ou une condition de santé chronique : une synthèse des recommandations

Au printemps 2020, des inquiétudes ont été formulées quant à l’impact de la COVID-19 sur la santé mentale de la population en générale, et en particulier, sur les enfants.

Les objectifs principaux de ce projet étaient :

  • D’identifier les impacts de la pandémie sur la santé mentale de l’ensemble des enfants de 5-12 ans
  • D’explorer les enjeux spécifiques vécus par les enfants ayant un handicap ou une condition de santé chronique
  • D’explorer les facteurs de risque et de protection de santé mentale des enfants
  • D’identifier des pistes d’intervention prometteuses afin de favoriser la santé mentale des enfants

Déroulement du projet :

  • Une recension des écrits a été menée pour identifier les articles publiés avant le 28 juillet 2020 et ayant exploré l’impact de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants de 5-12 ans ou fournissant des pistes d’intervention
  • Des entrevues avec des parents québécois d’enfants de 5-12 ans ont été réalisées pour mieux comprendre leur vécu depuis le début de l’année 2020

Résumé des résultats :

  • Des inquiétudes concernant la santé mentale des enfants et des familles sont soulevées, particulièrement en lien avec l’anxiété, l’ennui, l’irritabilité, la colère, la frustration et le sommeil, et certains enfants pourraient être plus à risque en raison de leur condition de santé (ex. TDA/H) ou de leur situation familiale (ex. parents travailleurs essentiels).
  • Une seule intervention qui pourrait s’appliquer dans le contexte de la COVID-19 selon les auteurs a été trouvée dans les écrits, mais plusieurs études sont en cours.
  • Les principales recommandations soulignent l’importance de promouvoir et surveiller la santé mentale de tous les enfants et de repérer les plus vulnérables afin de leur apporter un soutien adapté à leurs besoins.
  • Les impacts sur les enfants sont variables, et il est important de pouvoir identifier rapidement ceux qui ont besoin de soutien et ceux qui ont besoin de services psychologiques spécialisés, et d’assurer l’accès aux services.
  • Les familles font ressortir l’importance de la clarté et de la cohérence des informations qui leur sont transmises, ainsi que le maintien de réseaux (social ou de soutien) afin de répondre aux besoins de leurs enfants, particulièrement celles ayant des enfants avec des besoins particuliers.
Publications disponibles 

Si vous êtes intéressés par ce projet et aimeriez communiquer avec un membre de l’équipe de recherche, vous pouvez nous écrire: info@labo-grandir.com

Partenaire financier du projet